« Débat politique : y a pas de Cauet ! | Accueil | 20 minutes imagine bien Ségolène à l'Elysée »

Commentaires

PH

Une telle évolution serait utile. Mais elle n'économiserait pas des débats douloureux, sur la solidarité intergénérationnelle ou bien sur l'avenir de la "Nation France" dans le cadre européen, face aux géants en devenir en Inde ou en Chine...

En attendant, il est tellement plus facile de se cacher dans un bipolarisme dépassé entre "bolchéviks" et "ultralibéraux".

sépakaré

est-ce que le fait d'en arriver au point de de considérer le centrisme comme le seul chemin de rédemption pour la démocratie peut être vu comme le signe annonciateur de l'apocalypse ?

Frédéric

Le centre reste à inventer en France... l'UDF, c'est le centre-droit.
UDF au demerant créer par VGE... y'a mieux comme idée de nouveau...

Frédéric

Au fait Cyceron, entre le café frois et le thé bouillant... c''est l'eau tiède....

Cycéron

Frédéric,

Oui je suis bien d'accord avec toi, le centre reste à inventer en faisant preuve de pragmatisme et en laissant son idéologie au vestiaire. Et oui de l'eau tiède, comme une infusion roborative. C'est moins excitant, mais tellement meilleur pour la santé de notre pays.

Cycéron

"Rédemption" par le centre ? Sans aller jusqu'à ce terme moral, je pense en effet que la solution politique pour notre pays passe par le compromis à la sauce social-démocrate. Libéralisme régulé, encadré et supplée par une Etat interventionniste sur les sujets d'enjeu national : éducation, recherche, santé.

Ce compromis qu'expérimentent chaque jour nos élus locaux, loin des débats idéologiques étherés de nos stars nationales de la politique. ;o)

Mry

"Tout et dans tout et réciproquement" Pierre Dac. Ton centre n'existe pas ils font tous la même politique, ils essayent dans la première année puis retrouvent le chemin de l'économie... sage-ment.
Alors, il faut juste des tribuns électoraux... et pour l'instant je ne vois que Sarkozy pour bouger l'électorat... A suivre...

Cycéron

Mry,

Mon centre n’existe pas c’est vrai, j’en suis le premier navré. Ils font tous la même politique ?

Sur le plan économique ce n’est pas faux, depuis 1982, date à laquelle la politique de relance Keynésienne solitaire de la France a lamentablement échoué. Doublant au passage la dette publique, l’inflation sans résorber le chômage.

Aujourd’hui les politiques ont compris semble-t-il combien leur marge de manœuvre économique était réduite compte tenu de l’interpénétration des économies nationales, la fameuse « mondialisation » des échanges. BCE, OMC, critères de Maastricht… autant de contraintes qui limitent les décisions unilatérales des pays et je crois qu’il faut s’en réjouir.

N’oublions pas que ce sont les politiques commerciales agressives et égoïstes des grandes puissances européennes qui ont conduit aux deux premières guerres mondiales.

Mais quant à ne voir entre les politiques que des différences de façade, je ne le crois pas. Chaban-Delmas n’était pas Pompidou, Rocard n’est pas Mitterrand, et Bayrou n’est pas Sarkozy. L’UDF peine à incarner le centre, car il n’a pas réussi à signer d’allliance avec une gauche modérée, d’où la main tendue récemment par le chef de la majorité centriste aux socialistes. Je n’ai aucun espoir de voir émerger un parti centriste viable et sérieux à court terme. Mais un jour peut-être…

Sarkozy est doué pour formuler la pensée de l’électorat. Il le brosse dans le sens du poil mais a toutefois le mérite de soulever de vrais problèmes. D’appuyer là où ça fait mal. Mais propose-t-il des solutions durables pour le pays ? Je le pense pas. Exemple : « remettons les policiers dans la rue » ? Belle idée, qui coïncide fort opportunément avec le bon sens populaire. Mais alors, pourquoi avoir supprimé la police de proximité ? Celle-ci remontait beaucoup trop d’incidents au quotidien, ça ne collait pas avec les statistiques souhaitées en matière de délinquance.

Sarkozy veut le pouvoir (comme les autres), mais je doute qu’il s’intéresse vraiment à l’efficacité de ses réformes à long terme.

Cratyle

A ceux qui croient vraiment à l'eau tiède, je suggère, par exemple et entre autres, d'aller le lire, le discours de François Bayrou lors du débat de censure:
http://www.udf.org/discours/bayrou_160506.html
Et tous les autres si vous voulez, par exemple dans les colloques, pour vérifier que ses propositions ne sont pas de l'eau tiède non plus. Vous approuverez ou non, mais vous pourrez juger sans plaquer des clichés sur l'UDF.
A mon avis personnel, Bayrou est la seule bonne nouvelle de ces dernières années. Côté UMP, inutile d'en parler, ça empire. Côté socialistes, quel que soit l'élu(e) du parti, de toute façon il ne pourra rien proposer puisqu'il faudra faire une synthèse impossible entre des courants dont la seule unité tient à la volonté de porter au pouvoir un appareil et de profiter du pouvoir; pas d'idées communes articulées. Leur candidat ne pourra de toute façon pas être autre chose qu'un emballage médiatique avec des mots, des mots. Il peut évidemment faire semblant de bouillir, mais ce sera du faire-semblant. Il faut voter en dehors de ces deux mastodontes coresponsables de l'état actuel de la France... et des Français. Or nous avons une possibilité d'agir vraiment au centre, cette fois.
Mon choix est fait. Il y a encore tant de personnes qui ne voient rien venir parce qu'elles refusent de regarder là où les choses se passent et s'obstinent à passer du PS à l'UMP comme s'il n'y avait rien d'autre. Et du coup, il est encore moins probable qu'on en sorte.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

C'est quoi BenitoReport ?


  • Br_30 Pour contacter le responsable du blog, envoyez un e-mail à
    [email protected]

    Les bannières du blog sont signées Mirjam.

    Abonnez-vous à ce blog

    http://www.wikio.fr

    Citez ce blog sur Facebook

Recherchez dans le blog


Réclame